• SAYGEOMANCIE By Sandrine

C'est l'été 21 juin 2022 à 11h13




🔥🔥🔥

Le Ciel visite la Terre et chacun doit se situer dans le Monde où il vit. Chacun de nous avons donc un monde différent. Si tu es là, regarde autour de toi car chaque lieu a sa nature, qualité, spécificité. Tu la respires entièrement. Chaque lieu a une fonction, une signature, celle d'un Temps donné.


Réfléchis à l'endroit où tu es assis, aujourd'hui. Car c'est le jour où tu vas recevoir le plus de lumière, le plus d'énergie.


Où voudrais tu être ? Où es-tu ?

Quelle serait selon toi la ville du Soleil, le lieu du soleil, là où les anciens voyaient let voient encore les "primordiaux » ; les forces initiales ayant présidées à la CREATION de ce MONDE ?

A quel endroit l'unification du ciel et de la terre se réalise ?


Partout bien sûr. Mais le Temple est une ode à la vie, à la création, à l'univers avant tout.

C'est dans cet esprit que furent construit les Temples en ancienne Egypte.

Les cathédrales gothiques ont reproduit ce "savoir-faire " et aujourd'hui ce savoir est presque oublié et de toute façon presque plus utilisé.


Chartres


Denderah voyage Egypte octobre 2019

🔥🔥🔥

Le jour du Solstice d'été - journée avec le plus d'ensoleillement - correspond dans le calendrier des anciens égyptiens, au jour de la crue du Nil chez eux. Faisant référence aux cycles de la Nature, leur signe astrologique étaient basées sur l'observation des signes de la Nature. Mais tout ceci a perdu de son sens pour des raisons astronomiques. C’est pour cette raison que certains rituels établis en fonction de certains cycles doivent être mis à jour.

Cependant, tout bon géographe est tenu d'accorder au Nil une attention particulière car peu de grands cours d'eau ont des particularités aussi remarquables. Long de plus de 6694 km, il est formé de deux branches le NIL BLANC venant du lac Victoria en Ouganda ET le NIL BLEU venant d'Ethiopie. C’est toujours cette montée des eaux qui va déterminer la crue en Egypte. La symbolique liée à cet événement a été rompu depuis les deux barrages ( le haut et l’ancien ) et l’Egypte comme nous est forcée d’utiliser des engrais pour enrichir ses sols : le limon ne s’y dépose presque plus. Nous voyons déjà ici un premier lien crucial et fondamental avec la Nature rompu.

Le deuxième est le levé héliaque observé à Denderah, annonciateur de la crue à l’époque. On sait aussi que les anciens égyptiens - pour être raccord – alignaient et déplaçaient les temples tous les 200 à 300 ans !

Mais quel est ce phénomène qui fait que rien n’est jamais vraiment à sa place ? C’est l’ignorance des cycles plus grands et plus long, pardi !


Explication de l’astronome suisse Bernard Nicolet

… » La crue du Nil est liée à la saison des pluies dans le haut bassin de ce fleuve: Lac Victoria, Sud du Soudan. Elle atteint la région du Caire vers le 20-25 juin, donc au solstice d'été dans notre hémisphère. La périodicité de ces crues est liée à l'année des saisons ou année tropique sur laquelle est calqué notre calendrier.

Par ailleurs la Terre fait environ 366,25 (pas 365,25!) tours sur elle-même à chacune de ses orbites ce qui donne 366,25 jours sidéraux par année. Mais comme notre planète parcourt une orbite au tour du Soleil on n'observe que 365,25 (environ) culminations du Soleil ce qui donne les jours solaires sur lesquels sont réglées nos montres. Autrement dit, le Soleil est chaque jour en retard de 4 minutes (3 mn 56,09s) sur les étoiles par rapport au jour précédent, ou bien les étoiles ont quotidiennement 4 minutes d'avance sur nos montres. On les voit se lever 4 minutes plus tôt que la veille. En une année un jour est rattrapé.

Sirius (Sothis pour les Egyptiens), la plus brillante étoile du ciel se couche de plus en plus tard au printemps puis disparaît. Quelques temps plus tard elle réapparaît fugacement le matin juste avant le lever du Soleil (Hélios en grec). C'est le lever héliaque de Sirius. Entre 1500 et 500 avant J-C ce lever héliaque précédait de peu la crue du Nil. La réapparition simultanée de l'étoile la plus brillante et de l'eau avait une signification hautement symbolique.

Qu'en est-il aujourd'hui? La Terre tourne comme une toupie et son axe polaire décrit un cône en 25770 ans: c'est la précession. Chaque année le solstice d'été a lieu avec 22 minutes d'avance par rapport à l'année sidérale: période orbitale de la Terre. Mais comme notre calendrier est calqué sur les saisons (équinoxes, solstices), ce sont les levers héliaques qui ont l'air de retarder de 14 jours par millénaire. Ainsi donc le lever héliaque de Sirius a-t-il maintenant lieu en août à la latitude du Caire alors que la crue (sans le barrage d'Assouan) toujours vers le 25 juin.

En 2000 donc le lever héliaque de Sirius a 6 bonnes semaines de retard sur la crue de Nil et le lien entre les deux évènements est rompu. »


Il est intéressant ici d’étudier ces phénomènes naturels et de les « coller » aux fêtes anciennes dites païennes d’abord puis celles d’aujourd’hui ( fêtes religieuses) pour se rendre compte à quel point nos vies sont rythmées qu’on le veuille ou non , que l’on soit conscient ou non par les cycles de la Nature.


Ciel étoilé sur le Soleil et la Lune - Crypte de la Cathédrale Chartres

Notre calendrier chrétien est basé sur deux cycles naturels ; celui de la lune et du soleil. Les dates de ce dernier fixes correspondent au cycle de la révolution solaire ( Noel ) et les dates mobiles ( Pâques) sont lunaires.


A nous, donc de les considérer et de les remettre en phase avec nos vies, chacun à son niveau pour que puisse naître cette harmonie entre le Ciel et la Terre, dans nos cœurs.


A tous avec amour



Sandrine

0 commentaire

Posts récents

Voir tout