ACTUALITÉ

Pour savoir si ...

 

Pour savoir si un mariage se fera ( Christophe de Cattan 1558 ) 

Voilà une question qui est de tous les temps ! Aussi ne craignons-nous pas de demander à un auteur du 16ième siècle de nous indiquer la manière de la résoudre.

Christophe de Cattan raconte l'histoire suivante : « Monsieur de La Ferté étant amoureux de Mademoiselle de Gié, me pria une fois de lui faire une figure pour savoir s’il l’épouserait. J'acceptai volontiers ; dans ce thème, la première figure qui signifie naturellement le consultant, et la septième, qui signifie la chose demandée, c'est-à-dire l'épouse, sont toutes deux de bonnes figures, qui signifient amour.  La première passe en de bonnes Maisons, à savoir la IV et la V, qui sont Maison de joie et même en la VIII, qui veut dire compagnie de femmes ; enfin aux deux Témoins. La VII passe en la maison IX et la XI. De tout cela je jugeais que Monsieur de La Ferté épouserait mademoiselle de Gié et aussi qu’elle l’aimait bien.

« Parce que la Maison du consultant passe en la compagnie de la Maison de la chose demandée, je jugeai que cela démontrait que l'amitié augmenterait entre eux et croîtrait toujours de plus en plus. De plus, puisqu'en cette figure il se fait des passations de bonnes figures en de bonnes maisons, je jugeai que Monsieur de La Ferté ayant épousé ladite demoiselle, passerait sa nuit de noces en dehors de la maison de son père par exemple en celle de sa sœur ou dans la sienne propre : cela parce que la III passe en la Maison VII. » 

Nous voyons ici la précision avec laquelle le géomancien répond à la question. De bonnes figures sont de bon augure, bien sûr, mais à une chose demandée inverse par exemple « Le divorce sera-t-il prononcé ?  Avoir certaines figures mauvaises peut tout aussi bien exprimer la fin d’une chose demandée et désirée ! Tout l'enjeu de l'interprétation réside donc dans l'analyse de ces figures et des maisons et surtout dans la formulation précise de la question. D’où la nécessité avant toute opération de bien préciser les Maisons de la Question, et donc de bien cerner la problématique.  C’est en effet essentiellement selon la nature des figures qui se trouveront dans ces maisons que l'on pourra donner une solution au problème posé.

L'interprétation complète résulte de la synthèse d'un certain nombre d'observations. On conçoit qu’un tel art ne puisse s’acquérir que par l'habitude  et l'expérience !

 

A bientôt et merci pour votre fidélité !

N'hésitez pas , partagez cet article s'il vous a plu ;)

Sandrine 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Comment déchiffrer un blason de Géomancie ?

11/11/2019

1/10
Please reload

Récents
Please reload

Archives