ACTUALITÉ

Discours entre le Ciel et la Terre

 

La Grande Pyramide n'a pas été construite par Khéops, selon un historien égyptien du XIV du nom d'Ibrahim al-Maqrizi, la Grande Pyramide a été construite bien avant le Grand Déluge par un roi du nom de Surid. Cette révélation est coroborée par le célèbre historien-géographe arabe Aboul-Hasan-Ali Massoudi, né à Bagdad au début du Xe siècle, mort au Vieux-Caire en 956. Il a passé sa vie à voyager du levant au couchant en compilant les légendes, embrassant toutes les parties des connaissances historiques, examinant et comparant les opinions des anciens sur l’ORIGINE du monde.

 

D'après une tradition copte, la pyramide fut construite 300 ans avant le déluge, ce qui nous reporterait aux limites acceptables de 8 000 à 11 000 ans avant J.C.. Georges Barbarin – passionné d’histoire parallèle et d'archéologie non-officielle d’après-guerre -  rapporte ce texte de l'écrivain copte Massoudi ( 957 avant notre ère) dont le manuscrit se trouve à Oxford :

"Surid... un des rois de l'Égypte avant le déluge, construisit deux grandes pyramides... Il ordonna aussi aux prêtres de déposer à l'intérieur la somme de leur sagesse et de leurs connaissances dans les différents arts et sciences d'arithmétique, et de géométrie, de manière à demeurer comme témoignage pour le bénéfice de ceux qui pourraient éventuellement les comprendre... Dans la pyramide orientale (Kheops) furent inscrites les sphères célestes et les figures représentant les étoiles et leurs cycles ; et en même temps l'histoire et la chronique du temps passé, du temps à venir et de chacun des événements futurs qui surviendront en Égypte."

 

Hérodote écrivait que les prêtres de Thèbes lui ont montré 341 statues en bois, représentant la succession de père en fils des grands prêtres les ayant précédés depuis plus de 11 000 ans, ce qui confirme encore la très haute ancienneté du sanctuaire. Eliphas Lévi, de son vrai nom Alphonse-Louis Constant érudit rationaliste du XIXè siècle, pense que l'ancienne Égypte était un pentacle dédié à Hermès Trismégiste. Plus les grands hiérophantes mettaient de soin à cacher leur science, plus ils cherchaient à en multiplier les symboles. En ce sens les pyramides représentaient leur métaphysique, établie sur la science de la nature et des secrets transmis depuis onze mille ans.

Les plus anciennes, comme celle de Saqqarah, étaient à six degrés selon le principe bi-trinitaire atlantéen.

 

La pyramide de Kheops est un monument où sont représentés des symboles et où est manifesté une connaissance des lois universelles, léguées à notre humanité en héritage et qui seront comprises au moment où nous serons en capacité de les comprendre, dans leur forme intuitive.  Eliphas Lévi, Diderot et Georges Barbarin l'ont très bien compris.

 

Question : Les pyramides seraient donc construites bien avant 2500 avant J.C. ? Aurons-nous bientôt les réponses à toutes ces questions ?  Le mystère n’a pas fini de nous passionner, et pour vous faire une idée et votre opinion, rien n’égale le ressenti de la  rencontre avec cet édifice, depuis l’intérieur.

 

Alors, j'ai posé la question à la Géomancie,  récemment j'ai révélé l’Oracle réalisé dans la pyramide de Khéops en février 2018. Pour le relire c’est ici !

 

J'en suis persuadée, oui,  la Vérité n’en pourra plus de rester « terrer »,  à nos cœurs, j’entends. L’humanité est devant un enjeu immense. La matérialité à outrance occultant notre intuitif,  est en passe de gagner,  en apparence, mais la partie n’est pas finie. Car le combat se joue au niveau individuel puis collectif ; c’est à chacun de nous d’élever notre niveau de conscience pour franchir le saut quantique. On peut y laisser des plumes. 

 

La géomancie est restée longtemps secrète car réservée aux initiés et à leurs enseignements. Elle est un langage binaire archétypal codé, répondant à cette loi immuable du Nombre. Platon dit :

 

« Le Nombre est la loi et la règle de tout l’univers ; l’intuition au regard du nombre est rapide raisonnement inconscient. »

 

Mais elle est aussi le reflet du discours entre le ciel et la terre. Elle réfléchit le désir de l’intelligible, la quête du divin dans la profondeur de la terre.  

 

 

La géomancie,  avec ses figures simples, est un moyen pratique de révéler les forces invisibles environnantes. Au Moyen-Age, les traités ne consignaient pas les formules de la science. Ici encore tout découle d’une base simple, tel l’univers tout entier déployé de l’unité originelle. Le monde est l’unité divisée, complexifiée. Cette notion est commune à toutes les Traditions.

 

 

 

Les trois figures constituant la base de la symbolique dans son ensemble et qui constitue la base de toute la pratique initiatique géométrique découle du point symbolisé par  1:  Le Point, le centre, l’unité, Dieu, ainsi : 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous développerons et aborderons cela plus amplement plus tard car ici il relève du symbolisme numérique qui nous emmène dans l’étude de la Tétraktys pythagoricienne et donc vers l’étude de la manisfestation universelle. 

 

   

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez le constater, une science très supérieure se cache derrière l'art prédictif géomantique ; la symbolique est une vision géométrique, mathématique et métaphysique de notre univers. Elle est aussi une science utilisant cette valeur secrète des nombres et s'inscrivant dans les glyphes. Considérée par ceux qui la pratiquent comme sacrée, en ce sens qu'elle est unie aux forces divines ou surnaturelles mais naturelles, la géomancie sacrée par ces correspondances planétaires nous relie à l'univers tout entier.

Elle est la musique codée des sphères connue des anciens, vibrantes et énergétiques. Par ses formes, miroir de l'abstrait suprasensible d’où tout émane.

 

 

Lors du jet de traits, les quatre figures dites mères représentent les forces qui cernent tous nos influx à l'instant T. Elles éclairent sur les circonstances qui font que l'on pose la question ; artisans de nos vies que nous sommes, médiateurs (médiums) suprêmes du divin que nous tendons à devenir. L'homme est une divinité incarnée et comme dit Marc Stavish :

 

« il n'y a pas d'autre Dieu que l'homme et l'homme est le Fils de Dieu, Dieu est homme »  

 

Nos vies nous servent de terrain d'expérimentation de cette conscience et de son expansion et même si parfois le fossé est immense, nous tendons à utiliser des médiateurs pour nous assister dans ce cheminement spirituel. Que cela soit l’art, la chimie ou la symbolique même de la magie des rituels, ceci participe à l'élargissement de notre conscience en homme-Dieu. La grande pyramide en fait partie, puissance 10! 

 

La géomancie est un langage puissant qui unit avec ce que nous sommes au fond, ce rien qui est tout relié au Tout. Le Tout matérialisé.  

 

 

Je vous souhaite une belle semaine et de belles vacances à tous et vous remercie de votre fidélité, de plus en plus nombreux, partagez , likez et surtout SOURIEZ à la vie ! 

 

SAY GEOMANCIE By Sandrine  

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

QUELLE AMBIANCE POUR DECEMBRE ?#FranceAlmanach #2019

02/12/2019

1/10
Please reload

Récents
Please reload

Archives