• SAY GEOMANCIE écrit par Sandrine

Discours entre le Ciel et la Terre

Dernière mise à jour : mai 24


plateau de GIza

La Grande Pyramide n'a pas été construite par Khéops, selon un historien égyptien du XIV du nom d'Ibrahim al-Maqrizi, la Grande Pyramide a été construite bien avant le Grand Déluge par un roi du nom de Surid. Cette révélation est coroborée par le célèbre historien-géographe arabe Aboul-Hasan-Ali Massoudi, né à Bagdad au début du Xe siècle, mort au Vieux-Caire en 956. Il a passé sa vie à voyager du levant au couchant en compilant les légendes, embrassant toutes les parties des connaissances historiques, examinant et comparant les opinions des anciens sur l’ORIGINE du monde.

D'après une tradition copte, la pyramide fut construite 300 ans avant le déluge, ce qui nous reporterait aux limites acceptables de 8 000 à 11 000 ans avant J.C.. Georges Barbarin – passionné d’histoire parallèle et d'archéologie non-officielle d’après-guerre - rapporte ce texte de l'écrivain copte Massoudi ( 957 avant notre ère) dont le manuscrit se trouve à Oxford :

"Surid... un des rois de l'Égypte avant le déluge, construisit deux grandes pyramides... Il ordonna aussi aux prêtres de déposer à l'intérieur la somme de leur sagesse et de leurs connaissances dans les différents arts et sciences d'arithmétique, et de géométrie, de manière à demeurer comme témoignage pour le bénéfice de ceux qui pourraient éventuellement les comprendre... Dans la pyramide orientale (Kheops) furent inscrites les sphères célestes et les figures représentant les étoiles et leurs cycles ; et en même temps l'histoire et la chronique du temps passé, du temps à venir et de chacun des événements futurs qui surviendront en Égypte."

Hérodote écrivait que les prêtres de Thèbes lui ont montré 341 statues en bois, représentant la succession de père en fils des grands prêtres les ayant précédés depuis plus de 11 000 ans, ce qui confirme encore la très haute ancienneté du sanctuaire. Eliphas Lévi, de son vrai nom Alphonse-Louis Constant érudit rationaliste du XIXè siècle, pense que l'ancienne Égypte était un pentacle dédié à Hermès Trismégiste. Plus les grands hiérophantes mettaient de soin à cacher leur science, plus ils cherchaient à en multiplier les symboles. En ce sens les pyramides représentaient leur métaphysique, établie sur la science de la nature et des secrets transmis depuis onze mille ans.

Les plus anciennes, comme celle de Saqqarah, étaient à six degrés selon le principe bi-trinitaire atlantéen.