• SAYGEOMANCIE By Sandrine

Mon voyage en Egypte #2022

Dernière mise à jour : 18 oct.


L'heure du retour est venue...

Si vous me suivez, vous savez que c'est mon deuxième périple égyptien cette année ! février et octobre auront été égyptien pour moi !


Je reviens boostée, les yeux pleins d’étoiles et le cœur plein de soleil ; quel bonheur et que d’épopées mais il me faut toujours un temps pour atterrir ! Le contraste est si grand. Comme vous le voyez sur la photo, il faisait au moins 35 degré pratiquement tous les jours ! La veste en coton est restée dans la valise.


Comme toujours, tout était différent, la météo, les couleurs, l'air ambiant, les odeurs et la bonne humeur des gens. Où que vous vous trouviez, seuls les sourires étaient visibles ! L’Egypte est pleine de touristes, les temples et le Nil sont jonchés de voyageurs du monde. Le tourisme est reparti de plus belle. Aucune pénurie d’essence, qui d'ailleurs coûte 50 centimes d’euro, aucune pénurie de quoi que ce soit, les étales sont remplis de fruits colorés et abondants ! Les panneaux publicitaires du Caire rivalisent de gigantisme. Ils éclairent les routes embouteillées de voitures, de bus et de véhicules en tout genre, dans un joyeux brouhaha de klaxons ! La vie est à chaque coin de rue, débordante de poussière du Sahara et de sourires des enfants. Ce pays ne croule pas sous ses difficultés, il s’en arrange ; le génie égyptien trouve toujours une solution à tout !

Tout le monde travaille et tous les petits métiers perdus en Occident donnent à chacun l’opportunité de gagner sa vie. Gagner sa vie.



Marché populaire de Daraw

Mon retour d’Egypte est toujours riche d’enseignements. Riche par les expériences vécues intérieures et extérieures. Car il arrive toujours quelque chose, chaque jour, en Egypte. Elle est une terre sacrée.



Vol en montgolfière du 9 octobre côté rive ouest

J’envisage d’ors et déjà, le voyage de février 2023 ; légèrement modifié. Nous partirons du Caire, toujours, pour aller à Abou Simbel pour intégrer ABYDOS et Denderah. Il sera intéressant d' approfondir le lien qui existe entre EDFOU et DENDERAH ; lien astronomique pour comprendre la mentalité des anciens égyptiens. Il est important de saisir leur merveilleux sens d’observation des cycles, pour l’appliquer à nos vies.


Vue du Caire depuis le Hilton Quartier Zamalek

Nous avons commencé par la tumultueuse ville du delta du Nil, LE CAIRE. Personnellement, j’adore cette ville et je commence à m’y habituer. Il faut savoir que c’est la plus grande ville d’Afrique avec ses 25 millions d’habitants ! une mégalopole impressionnante à découvrir. Elle renferme des trésors de l’humanité inestimables, et tout le monde attend l’ouverture du GRAND MUSEE qui sera le plus grand musée du monde. Depuis mon dernier voyage en février, j’ai vu l’avancement des travaux du nouveau musée et de ses abords, c’est juste impressionnant; pharaonique ! il sera situé près des pyramides sur le site de Gizeh.


Dans la pyramide de Cheops

En arrivant au Caire la première fois, on est impressionné. Dans notre circuit, et au lendemain de notre arrivée, on entre directement dans la merveille des merveilles ; LA GRANDE PYRAMIDE. Sa puissance est intacte, l’illumination est assurée. La grimpette dans le couloir ascendant est "choc" et pour certains difficiles. Mais je suis là pour accompagner avec toute mon expérience de ce lieu si particulier !

Se recueillir, méditer autour du sarcophage dans la chambre du roi est un jalon énergétique important ! l’effet que produit cet endroit, entièrement harmonisé au nombre Phi (nombre d’or) est transcendant, magique et inexplicable. Si la conscience de celui qui entre est dans le processus d’ouverture, alors le « travail » aura lieu et restera gravé à jamais. Pour ce qui me concerne, à chaque passage dans la pyramide, je sens mes forces décupler. Chacun y trouvera ce qu’il cherche... au fond de lui. Car une fois à l’intérieur, on est coupé de tout mais relié au grand tout. C’est comme une salle vide où vous vous retrouvez face à vous-même. Un miroir de l’âme, un rendez-vous avec votre esprit !

Une illumination qui fera son œuvre tout au long du trajet. Il a illuminé ma vie alors pourquoi pas la vôtre ?


Attention.

Bien sûr, ceci n'est que ressenti et expérience personnelle et peut ne pas être la vôtre. Il ne s'agit pas de donner une vérité sur la fonction de cette pyramide mais juste de vous délivrer ce que j'y trouve à chaque fois.


Le voyage est structuré de telle façon qu’il sera soit merveilleux soit leçon, ou les deux. C'est cool, non ?



Pyramide à degré de Djoser - site de saqqarah

Après le Caire nous avons visité le fabuleux site de Saqqarah un peu déserté par les touristes mais tant mieux, il n’en fut que plus fameux et au coucher du soleil, ce fut un régal. La lumière d’Egypte est particulière, puissante mais jamais agressive. La chaleur est aussi élevée mais enveloppante et sèche.


J’ai fait mon plein de lumière pour l’hiver.
Fausse porte - Mastaba du vizir Kagemni à Saqqarah

Le lendemain, après la visite du Musée Mariette et du vieux quartier Copte, nous prenons l’avion en soirée, direction Louxor pour nous installer dans notre superbe hotel.



Piscine à Louxor

Avant d’embarquer sur notre dahabija, nous avons visité la vallée des rois, Karnak, Louxor, Medinet Habou, les colosses de Memnon, la tombe de RAMOSE dans la vallée des Nobles et profité d’un magnifique vol en Montgolfière au-dessus de la vallée des reines et Deir el bahari chez la grande Hatchepsout !


Vol en montgolfière au dessus du Ramesseum -Rive ouest

Que d’émotions et de belles rencontres, entremêlées d’éclats de rire et de bonne humeur, chaque jour et chaque heure ! Tous les ingrédients sont là pour permettre la dilatation du cœur. On réapprend à s’émerveiller d’un rien, …oui, enfin parfois ce sont des statues colossales dignes de la beauté de l’ART EGYPTIEN.



Réapprendre à s’émerveiller c’est accueillir la joie. S’émerveiller devant un vol d’oiseau au-dessus du Nil est magique. Le cœur se dilate, le temps n’a plus de prise, on est dans le moment présent, un moment d’éternité ; là où tout arrive.


Bélier de l'allée à Karnak

Il faut savoir que les temples de Thèbes (Louxor) sont disséminés sur l’une et l’autre rive du Nil. L’étendue de tous ces sites est assez considérable. Pour convaincre le voyageur que la renommée n'avait pas exagéré l’immensité et la magnificence de cette grandiose capitale en son temps. Sur la rive ouest, là où le soleil se couche, on retrouve les temples funéraires et les tombes royales. Sur la rive EST, là où le soleil se lève, se trouvent les temples des enseignements et adoration de RA.


Le grand temple de Karnak que j’ai visité plus d’une fois à l’occasion de mes séjours prolongés à Louxor mérite notre attention. Fondé dès la XII e dynastie, laborieusement édifié, agrandi et décoré dans une foi constante jusqu’au derniers jours de la longue monarchie des égyptiens anciens, Karnak était le plus vaste temple du monde. Encore aujourd’hui, la ville de Thèbes constitue le plus vaste ensemble archéologique où se croisent beaucoup de missions, et le retour annoncé des missions françaises en fin d’année dernière est une chance. Explorer Louxor, c’est l’espoir chaque jour renouvelé de percer quelques-uns des plus grands mystères d’Egypte. L’Egypte a encore beaucoup de trésors enfouis dans ses sables. https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/egypte/egypte-le-retour-des-missions-archeologiques-francaises_4869523.html





Sur le bateau


Magnifique salle hypostyle EDFOU

*La salle hypostyle est un nom qui désigne toute salle dont le plafond est soutenu par des colonnes. Souvent placé entre le lieu des secrets et la cour.


Ile de Bassaw

Sur le bateau, le rythme change et la perception de ce sentiment d'éternité devient prégnant, enveloppant et apaisant. Au fil de l'eau du Nil, voici venu le temps des visites des Temples plus récents restaurés par les grecs.

A EDFOU, au temple d’HORUS, on a vu un hibou, c’était lundi 10 octobre, lundi dernier, déjà. Un hibou à EDFOU caché, confondu avec la couleur de la pierre en haut d’une colonne magnifique. Le hibou est un animal nocturne symbole de la mélancolie. C’est vrai qu’il était endormi, taiseux, presque invisible. Chez les indiens d’Amérique, les chamans donnaient aux mourants des plumes de hibou pour les aider à passer dans l’autre monde. Était-ce un bon ou mauvais augure ? il semblait passif donc une bonne ? oui bonne.





Et le bel augure pour moi aura eu lieu à Philae, le son et lumière au temple d’Isis, après un émerveillement de plus au levée du jour à ABOU SIMBEL. Jeudi 13 octobre aura été pour moi le jour Apothéose !


Philae Temple d'ISIS

Le sanctuaire d'ABOU SIMBEL 13 octobre

Je ne peux insérer toutes les photos faites mais j'espère que celles-ci enchanteront vos yeux, et peut-être vous donneront envie de nous suivre au prochain départ.


Je vous propose la pensée du jour

"Vos croyances deviennent vos pensées, vos pensées deviennent vos mots, vos mots deviennent vos actions, vos actions deviennent vos habitudes, vos habitudes deviennent vos valeurs, vos valeurs deviennent votre destinée." Gandhi




Sandrine




0 commentaire

Posts récents

Voir tout