• SAYGEOMANCIE By Sandrine

Comment nous organiser en novembre ? #prévisions #tendances



Chartres le 22 octobre 2020


Découverte par Clyde Tombaugh en 1930, Pluton est une planète naine et le neuvième plus gros objet connu orbitant directement autour du Soleil. Elle est à l’origine de la création de la catégorie de planètes naines, car après elle, on découvrit Eris et Cérès.



Pourquoi je vous parle de Pluton et de son apparition dans le monde moderne ? Vous allez comprendre 😉

Comme les autres planètes, elle reçut un nom provenant de la mythologie grecque : Pluton. La dénomination fut retenue parce qu'elle fait référence au dieu des enfers et aux initiales de sir Percival Lowell, l'astronome amateur qui en avait entrepris la recherche sur la base des perturbations constatées dans les orbites d'Uranus et de Neptune dès 1894.


Petite mais perturbatrice puissante…comme ce petit virus qui fait si peur…



Vue de la Terre, Pluton se réduit à quelques pixels de large sur les images du télescope spatial Hubble et son étude a été complexe. Avec 2.300 kilomètres de diamètre, ce planétoïde est plus petit que la Lune et sa masse cinq cents fois plus faible que celle de la Terre. Pluton forme un couple avec Charon sa lune, qui avec son diamètre de 1 200 km est quasi aussi grande, ils oscillent tous les 2 comme dans une danse synchronisée, leur centre de gravité se trouvant dans le vide les séparant.


Pluton en astrologie est du Domaine du royaume des enfers où siège le feu éternel : la force de transformation, la régénération, la métamorphose profonde, la mort symbolique.

Pluton est kali le symbole de la divinité infernale, et représente la soumission totale à l’égard de ces forces contraignantes. Il s’agit des forces les plus pesantes et les plus matérielles qui soient. Une partie de nous est en bas dans les enfers d’en bas et une autre appartient à Dieu, la part d’éternité, celle d’en haut, celle des cieux, celle qui nous pousse à regarder dans le ciel, les forces du Haut.


C’est la lutte entre les forces du haut et du bas qui sont sans cesse dans l’inversion et la distorsion de la hiérarchie : et oui ce qui est en haut vient en bas et ce qui était en bas vient en haut …


Vous me suivez ? Apprenons ce pas de danse scabreux parfois mais nécessaire.

La Terre tourne et nous avec, les amis : nous ne pouvons continuer à ignorer cet état des choses et continuer de vivre dans ce référentiel réducteur et unique de nos petites vies sur la croute terrestre.

Les astres nous parlent et les aspects du moment sont complexes ; ils impactent le vivant depuis un moment. En fait, depuis toujours.

Nous sommes soumis à une conjonction (amas de planète) triple et infernale, de Jupiter – Saturne – Pluton dans le signe du Capricorne depuis le début de l’année mais heureusement Jupiter quitte le couple infernal bientôt, pour entrer dans la constellation du Verseau pour un peu d’air…ça devrait s’arranger


****

Le mois de novembre sera je pense, décisif il faut donc rester confiant dans cette ambiance plus que jamais déstabilisante 😉


Restons calme donc !

Nous avons observé après la reprise en sens directe (septembre) des trois planètes en conjonction « affreuse « de nouveau des perturbations déstabilisantes. Notons que cette conjonction terrible est rarissime puisque la dernière connue date d’il y a 6500 ans !! Cette énergie perturbatrice depuis début octobre s’est aussi confirmé dans le blason de géomancie d’octobre avec la PETITE FORTUNE qui vient renforcer cette idée d’instabilité et on le voit en effet avec le CARCER de 2ième semaine qui annonçait encore des restrictions (couvre-feu)